Photos et cartes postales

La remorque C 260 de la compagnie genevoise des tramways électriques

<< carte précédente
carte suivante >>


Éditeur : AmateurN° de carte : -
Commune : Étrembières (74)Lieu-dit : Le Pas de l’Échelle

Le mystère des épaves ferroviaires abandonnées dans les carrières éclairci.

Pendant plusieurs décennies, les promeneurs montant de Veyrier à Monnetier pouvaient voir en bas à droite de la rampe du Pas de l’Échelle trois véhicules ferroviaires abandonnés : une remorque à voyageurs et deux wagons pour les marchandises. Ils étaient posés directement sur le sol, c’est-à-dire sans les essieux. Beaucoup pensaient que c’étaient des restes du chemin de fer du Salève, puisque ces véhicules étaient déposés à quelques mètres du tracé de la ligne du Salève. Ces trois épaves pouvaient servir d’abri pour les pauses du personnel des carrières.

La remorque à voyageurs C 260 de la Compagnie genevoise des tramways électriques (CGTE) faisait partie de la série CGTE 252 à 276, mise en service de 1888 à 1891 par la Société genevoise de chemins de fer à voie étroite (VE). Elle portait à l’origine le numéro VE C 39 ; en 1902, elle fut renumérotée par la CGTE en CF 260 et elle comportait, à l’origine, huit fenêtres étroites par face.

En 1911-1913, dix voitures C 252–260 furent transformées : les huit fenêtres étroites firent place à quatre fenêtres de double largeur, lesquelles sont visibles sur cette photographie. Le véhicule est déclaré démoli en 1955. Il fut transféré sur son châssis au dépôt du tramway Genève – Veyrier à Veyrier, où le carrier Chavaz chargea la caisse sur un camion routier pour la transporter dans ses carrières.

Photo G. Lepère, 5 juillet 1975.



Copyright © 1998-2019 La Salévienne
Mentions légales

Logo Sociétés savantes.gif
Logo Département Haute-Savoie

Webmasters :
Gérard Lepère et Lionel Saumon