Photos et cartes postales

Genève, l´église Notre-Dame

<< carte précédente
carte suivante >>


Éditeur : Kunstanstalt Lautz & Balzar, DarmstadtN° de carte : 50028
Commune : GenèveLieu-dit : Église Notre-Dame

En 1846, la révolution radicale, appuyée par les commerçants et les artisans, ne conçoit le développement économique de la ville qu'en favorisant l'expansion urbaine par la démolition des fortifications. Quatre communes occupent alors le territoire actuel de la ville de Genève. Ce sont les Eaux-Vives et Plainpalais sur la rive gauche, le Petit-Saconnex sur la rive droite, qui, toutes trois fusionneront en 1931 avec celle de Genève proprement dite, qui ne dépassait alors pas l'emprise des bastions et des fossés. Divers projets d'urbanisme voient le jour en 1849 et 1950, tandis que l'on procède au démantèlement des fortifications. Un plan d'alignement des rues et places sur les terrains devenus disponibles est adopté en 1854. Il doit beaucoup au général G.-H. Dufour, ingénieur cantonal. Toutefois, ce plan sera fortement modifié le 18 décembre 1855 et complété le 2 juillet 1858 par l'ingénieur Blotnitzki. Le schéma directeur pour la construction des nouveaux quartiers édifié sur les terrains des fortifications est désormais en place. Mais contrairement au projet Dufour, ce plan se borne à n'envisager que les terrains disponibles sans tenir compte d'un périmètre plus vaste. Ainsi se construisent, à partir de 1855 de nouveaux quartiers, à plan régulier rectiligne, sur le plateau des Tranchées, aux Philosophes, à rive ou entre Chantepoulet et les Pâquis. Des places sont créées comme le Rond-Point de Plainpalais ou celui de Rive. Divers édifices religieux voient le jour, sur les terrains offerts par l'Etat : Eglise anglaise, Eglise Notre-Dame pour les catholiques-romains, synagogue, Temple maçonnique, Eglise russe. Ainsi se constitue ce qu'on appellera au XXe siècle la ceinture fazyste, toujours reconnaissable, parce qu'elle sépare très nettement l'ancienne Genève (Vieille-Ville et Saint-Gervais) des quartiers qui se sont construits d'une manière plus anarchique sur l'emplacement des anciens faubourgs.



Copyright © 1998-2019 La Salévienne
Mentions légales

Logo Sociétés savantes.gif
Logo Département Haute-Savoie

Webmasters :
Gérard Lepère et Lionel Saumon